全部 标题 作者
关键词 摘要


Le Cadre européen commun de référence pour les langues, instrument de normalisation ou document instrumentalisé pour une normalisation de l’enseignement et de l’évaluation ? The Common European Framework of Reference for Languages, a tool for normalisation or a reference document exploited to reach normalisation in the teaching and evaluation?

DOI: 10.4000/apliut.1973

Keywords: competence level scale , communicative task , communicative competence , qualitative criterion , multilingualism , Common European Framework of Reference for Languages , CEFR/CEFRL , échelle de niveaux de compétences , tache communicative , compétence communicative , critère qualitatif , plurilinguisme , Cadre européen commun de référence pour les langues , CECR/CECRL

Full-Text   Cite this paper   Add to My Lib

Abstract:

Le succès du Cadre européen commun de référence pour les langues du Conseil de l’Europe est d en grande partie à son échelle de niveaux communs de compétences. Ces niveaux contribuent de fait à l’établissement de normes en Europe, qui nécessitent cependant des procédures fiables pour assurer le calibrage des examens de langue et certifications par rapport à ces niveaux.Mais cette focalisation présente plusieurs dangers : la définition des niveaux repose sur une conception de l’enseignement et de l’apprentissage dont la méconnaissance met en cause l’efficacité de l’emploi de l’échelle de niveaux ; la richesse des chapitres du CECRL est bien plus importante pour le devenir de l’enseignement des langues que la seule échelle de niveaux, notamment par les voies ouvertes par une définition originale du plurilinguisme.Il est indispensable de ne pas résumer l’apport du CECRL à la démarche de standardisation des procédures d’évaluation. The success of the Common European Framework of Reference for Languages of the European Council is mainly due to its common competence level scale. These levels do contribute to establishing norms in Europe which however require reliable procedures to ensure the language exams and certifications match those levels.But we face several dangers in the process : the definition of the levels relies on a conception of teaching and learning which, if not well-known, undermines the efficiency of the use of the scale of levels ; the richness of the CEFRL chapters is far more important for the future of language teaching than the mere scale of levels, notably through the ways opened by an original definition of multilingualism.It is essential not to limit the contribution of the CEFRL to the standardisation process of evaluation procedures.

Full-Text

comments powered by Disqus